RUES DE LA LIBERTE
2017/2018

Intervention dans l'espace public / Vidéo 4K et son / Série photographique.

Présentation par projection : Version monobande (alterne un et deux écrans) ; version installation multiécran et stéréo spatialisé.


Le tournage a été réalisé lors de la résidence de création à l'Éclat (Villa Arson) sur l'invitation de Mathilde Roman (critique d'art), dans le cadre de Movimenta.

Coproduction : L'Éclat(Villa Arson, Nice), IDScène (Montpellier), Catherine Radosa

Rues de la liberté parcourt la ville de Nice avec une image projetée de la plaque de la « Rue de la Liberté » entre deux points topographiques liés par leur nom : la rue de la Liberté (quartier
Jean-Medecin) et le pont de la Liberté (quartier Ariane). Au gré des rues, l'image se superpose aux réalités et matières différentes de la ville, les révèle par la lumière, les recadre, glisse d'une
surface à l'autre, devient une sorte de guide du regard sur la peau urbaine, ses plis, ses signes et signaux, ses cicatrices, ses zones de sensibilité.
Par la rencontre avec des lieux, des passants et des jeunes adultes issus de la PJJ (Protection judiciaire de la Jeunesse) qui participent au projet, l'oeuvre interroge les représentations personnelles et collectives de la liberté et de ses fractures, ses imaginaires et ses traces dans l'espace public de la ville, sur les architectures, mais aussi sur les corps, dans les mémoires.

 

 

 

 

 

 

 

vidéogrammes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © Catherine Radosa | All rights reserved